La Colombie ne veut plus des frites belges!

La Colombie ne veut plus des frites belges!

9 novembre 2018, sur Tendances

C’est une guerre aux accents bien belges que mène actuellement la Colombie contre l’Europe. Bogota n’apprécie en effet pas de voir son marché inondé de frites surgelées à prix cassés venues de trois pays européens et lance une enquête antidumping. La Belgique appelle l’Union européenne à défendre sa frite.

La Belgique est incontestablement le pays de la frite. Si les Belges sont les plus gros consommateurs de frites surgelées, ils sont aussi les plus gros exportateurs de ce produit au monde (90% de la production est exportée, soit 1,68 million de tonnes en 2016. Le 1er novembre dernier, Bogota a cependant décidé de lancer une enquête, accusant la Belgique, l’Allemagne et les Pays-Bas de dumping. Résultat des courses: la Colombie pourrait prochainement appliquer des droits de douanes supplémentaires aux importations de frites surgelées. La vice-ministre du Commerce extérieur, Laura Valdivieso Jiménez, a justifié cette décision adoptée « après une recherche minutieuse prenant en compte différentes variables de marché (internes et externes) et les éventuels dommages causés à ce secteur », précise un communiqué. « Avec ce type de mesures de défense commerciale, on cherche à rétablir les conditions de la concurrence sur le marché et à corriger les distorsions sur le marché national », a déclaré le vice-ministre.

Côté belge, on a très mal digéré la décision. Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, demande d’ailleurs que le sujet soit évoqué lors de la prochaine réunion du Conseil des ministres en charge du Commerce de ce vendredi. Il espère ainsi obtenir une intervention de la Commission européenne sur le sujet. « Nous avons offert soutien et accompagnement aux producteurs européens concernés, comme cela est d’usage lors de chaque enquête anti-dumping ouverte contre des produits européens », a fait savoir jeudi la Commission.

Depuis la mise en place de l’accord de libre-échange en 2013, le marché serait inondé par les frites congelées importées selon les autorités colombiennes, ce qui aurait un fort impact sur les producteurs locaux de pommes de terre. Et si nos frites sont meilleur marché, c’est en grande partie dû à la capacité de production beaucoup plus importante en Europe. Profitant de la fin des barrières douanières, les producteurs belges et européens avaient logiquement cherché à conquérir le marché colombien. Aujourd’hui, face à la levée de bouclier des autorités colombiennes, cet accord semble remis en cause. « Il s’agit d’une décision historique », déclarait le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Andrés Valencia Pinzón, dans un communiqué le 1er novembre. « En conséquence, 74 % des importations de frites congelées, entrées dans le pays avec un prix bas lié au dumping, ne vont plus désormais affecter la production de l’agro-industrie nationale ». Les producteurs belges n’entendent bien entendu pas lâcher l’affaire… ou plutôt la frite.
V. S.

  • Les vraies pâtes à la carbonara

    Recettes les plus appréciées

    698

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Roulades d'aubergines à la mozzarella, sauce tomatée

    Recettes les plus appréciées

    402

    • Total

    • 20 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Boulettes de viande farcies à la mozzarella, frites bio à l'huile d'olive

    Recettes les plus appréciées

    358

    • Total

    • 40 mins

    • CUISSON

    • 30 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Une salade dans son bol de parmesan

    Recettes les plus appréciées

    264

    • Total

    • 30 mins

    • CUISSON

    • 4 mins

    • Abordable
    • Facile
  • Croque-monsieur roulé, pesto à la pistache

    Recettes les plus appréciées

    249

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 5 mins

    • Bon marché
    • Facile