Rosé: l’incroyable arnaque des vins « français »!

Rosé: l’incroyable arnaque des vins « français »!

9 juillet 2018, sur Tendances

L’arnaque débusquée par la Direction Générale de la Répression des Fraudes (France) n’est pas de la petite bière. Dix millions de bouteilles de vin rosé espagnol ont été maquillées, par un étiquetage mensonger ou ambigu, afin de tromper le consommateurs et lui faire croire qu’il consomme des vins français. Tous les secteurs, de la grande distribution à l’Horeca en passant par les cavistes sont concernés.
C’est en contrôlant les gros importateurs français de vins étrangers que la DGRF a découvert la supercherie. L’objectif était de tester la traçabilité du vin importé d’Espagne pour vérifier qu’il n’était pas, en bout de chaîne, revendu comme Vin de France. Des fraudes ont ainsi été constatées chez quatre négociants-producteurs pour un total de plus de 70.000 hectolitres, soit l’équivalent de 10 millions de bouteilles de rosé…
La supercherie passe par l’étiquetage. Lors des contrôles réalisés dans plus de 1.000 magasins, les enquêteurs ont relevé de nombreux cas de non-conformité. Alors comment faire pour ne pas tomber dans le panneau? De nombreux éléments laissent en effet penser que le vin est français. A commencer par une cocarde tricolore apposée sur la bouteille, mais qui ne garantit pas du tout l’origine du produit. De même, sur l’étiquette, la représentation d’un château typique du patrimoine français n’offre pas la moindre garantie non plus et peut en revanche dissimuler un vin d’assemblage.
Preuve que sous ce packaging trompeur, les importateurs font tout pour camoufler l’origine de ces vins, il n’en indiquent la provenance (obligatoire) qu’en tous petits caractères, au dos de la bouteille. Sur certains cubis (BIB), cette mention figurait même sous l’emballage ou sous la poignée, de sorte qu’elle est difficilement décelable.
Les appelations Château et Clos correspondent obligatoirement à des vins classés AOP. En revanche, si votre bouteille mentionne un Domaine, elle est libre et peut donc être utilisée sans contrôle.
Parfois, la mention “embouteillé en France” était aussi mise en évidence, ce qui n’est pas non plus le gage d’un vin produit dans l’Hexagone.

Dans la grande distribution , les tromperies résultent la plupart du temps d’erreurs involontaires, même si dans certains linéaires dédiés aux vins français les enquêteurs ont trouvé jusqu’à 40% de vins d’origine étrangère.
En revanche, dans l’Horeca, certains pratiques débusquées visaient clairement à tromper le consommateur, allant jusqu’à annoncer des vins maisons sous IGP (indication géographique protégée). Méfiance, donc, si vous voulez siroter un vin rosé français cet été!

V. S.

  • Les vraies pâtes à la carbonara

    Recettes les plus appréciées

    427

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Roulades d'aubergines à la mozzarella, sauce tomatée

    Recettes les plus appréciées

    247

    • Total

    • 20 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Boulettes de viande farcies à la mozzarella, frites bio à l'huile d'olive

    Recettes les plus appréciées

    247

    • Total

    • 40 mins

    • CUISSON

    • 30 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Croque-monsieur roulé, pesto à la pistache

    Recettes les plus appréciées

    171

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 5 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Une salade dans son bol de parmesan

    Recettes les plus appréciées

    159

    • Total

    • 30 mins

    • CUISSON

    • 4 mins

    • Abordable
    • Facile