Ça, du fromage? Attendez de découvrir ce qu’il y a dedans!

Ça, du fromage? Attendez de découvrir ce qu’il y a dedans!

18 mars 2018, sur Tendances

Certes, c’est bien pratique et on l’utilise tous pour faire un croque-monsieur, un cheeseburger ou simplement garnir le sandwich de nos enfants. Mais sous des apparences de fromage, ce produit n’en est qu’un vague dérivé.

Le fromage en tranche sous plastique a en effet de quoi faire bondir plus d’un artisan fromager. Ce procédé exclusivement industriel ne mérite en réalité pas d’être qualifié de fromage. Au sens strict du terme, il ne peut même légalement pas être considéré comme tel puisqu’un produit qualifié de fromage doit en contenir… au moins 51%. Une législation déjà étrange en soi car cela laisse encore une grande liberté aux fabricants pour nous faire avaler bien d’autres choses sous couvert de nous vendre un fromage.
Alors, si c’est pas du fromage, c’est quoi? C’est avant tout un moyen pour l’industrie agroalimentaire de recycler des fromages qu’elle ne pourrait tout simplement pas vendre, notamment parce qu’ils ne sont pas esthétiquement vendables, mais aussi parce qu’ils contiennent des défauts de gras ou d’humidité. Et, au passage, on récupère aussi les surplus de stocks pour en faire ces tranches recomposées et fondues, vendues sous un film plastique.
Contrairement aux fromages, il n’est même pas nécessaire de les conserver au frigo et les dates de péremption sont sans commune mesure avec les produits laitiers traditionnels. C’est dire si leur composition se permet bien des écarts avec la confection d’un fromage.
Le procédé de fabrication est assez simple : les fromages sont râpés et mélangés avec une série d’autres ingrédients dans de grandes cubes chauffantes où on les malaxe jusqu’à obtention d’une pâte homogène et onctueuse. On coule ensuite le tout dans une bande de pellicule plastique, qu’on presse pour obtenir l’épaisseur de la tranche, puis refroidie dans un bain d’eau glacée.
Difficile d’y voir cependant clair sur les étiquettes. Nous avons cependant analysé une grande marque qui commercialise notamment des tranches de cheddar fondu. Ou plutôt des tranches de fromage fondu au cheddar. Composition? 33% de fromages (sans précision sur ce mystérieux mélange)… dont 15% de cheddar. Pour le reste, du lait écrémé (reconstitué!), des conservateurs (E202) , du beurre, du lactorserum, des protéines de lait, des sels de fonte (E452 et E450), des épaississants, du colorant, du sel et d’autres composants aux noms barbares comme du lysosyme d’oeuf…
Cette autre marque, présentant un fromage fondu à l’emmental, n’en intègre que… 5%. Pour le reste, une composition similaire à la préparation au cheddar.

  • Les vraies pâtes à la carbonara

    Recettes les plus appréciées

    156

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Boulettes de viande farcies à la mozzarella, frites bio à l'huile d'olive

    Recettes les plus appréciées

    146

    • Total

    • 40 mins

    • CUISSON

    • 30 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Roulades d'aubergines à la mozzarella, sauce tomatée

    Recettes les plus appréciées

    130

    • Total

    • 20 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Croque-monsieur roulé, pesto à la pistache

    Recettes les plus appréciées

    98

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 5 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Une salade dans son bol de parmesan

    Recettes les plus appréciées

    90

    • Total

    • 30 mins

    • CUISSON

    • 4 mins

    • Abordable
    • Facile