Test édifiant: les huiles de la grande distribution (toutes) de mauvaise qualité!

Test édifiant: les huiles de la grande distribution (toutes) de mauvaise qualité!

20 janvier 2019, sur Manger mieux

Les supermarchés regorgent de toutes sortes d’huile d’olive. Mais comment choisir la meilleure? Selon la sommelière de l’huile d’olive, Wilma Van Grinsven-Padberg, qui a analysé pour nos collègues du Laatste Nieus pas moins de dix bouteilles d’huile d’olive vendues en grande distribution, le prix est un premier indicateur, mais votre guide le plus important est votre nez. « Une bonne huile d’olive sent l’herbe fraîchement coupée, les artichauts, le poivron, la tomate, les noix, les herbes … », explique-t-elle dans les pages du Laatste Nieuws.
Il n’est pas évident pour le consommateur de juger de la qualité d’une huile d’olive sur base du goût. « Il existe plus de 1.500 variétés d’huile d’olive qui diffèrent de couleur et de goût. Au palais, la saveur de l’huile d’olive peut varier du doux fruité à la vive amertume », explique Wilma Van Grinsven-Padberg. « Quand j’étudiais à l’Olive Oil Times, au Centre culinaire international de New York, j’ai découvert la différence entre une bonne et une excellente huile d’olive.La bonne huile d’olive chatouille dans la gorge. Si vous en ressentez les symptômes à la dégustation, vous êtes sur la bonne voie. »
« Plus les substances sont amères, plus il y a d’antioxydants et de polyphénols », explique la sommelière. « Mais vous devez apprendre à apprécier cela, tout comme vous devez apprendre à boire du vin. »
La qualité de l’huile d’olive ne peut pas être reconnue par la couleur. « Notre cerveau nous induit en erreur: nous pensons que le vert est ce qu’il y a de mieux, mais une couleur jaune or peut être tout aussi bonne: le type et la maturité des olives ainsi que le pressage déterminent la couleur de l’huile d’olive. »
Pour devenir sommelière de l’huile d’olive, Van Grinsven-Padberg a également étudié à l’ONAOO italien (Organizzazione Nazionale Assaggiatori Olie Di Oliv), connue comme la plus ancienne école de l’olivier au monde. « J’ai surtout appris à reconnaître les mauvaises huiles d’olive et comment on peut les sentir et les goûter », dit-elle. « Une mauvaise huile d’olive a une odeur de moisi, comme du vieux beurre de cacahuète ou des vêtements en sueur qui sont dans un sac depuis trop longtemps. Beaucoup de gens utilisent l’huile d’olive, mais ils ne savent pas ce qu’ils ont sur la table, encore moins s’ils ont la bonne bouteille pour donner un certain goût à un plat. Chaque huile d’olive est utile pour la cuisson, mais toutes les huiles d’olive ne conviennent pas à tous les plats. Les gens s’appuient généralement sur l’étiquette. Il est convaincu que, lorsque la mention «huile extra vierge de première pression à froid» figure sur l’étiquette, ils ont fait le bon choix. Mais ce n’est qu’un argument de vente, car toute l’huile d’olive extra vierge est pressée à froid. En outre, un bio-label en dit peu, car aucun oléiculteur n’utilise des pesticides chimiques pour lutter contre les insectes nuisibles ou les mauvaises herbes. »
« En plus de la mention » extra vierge », faites aussi attention au pays, à la région d’origine et à la date de péremption », explique Van Grinsven-Padberg. « Cette dernière est très importante: l’huile d’olive n’a qu’une date de péremption lors de la mise en bouteille, peu importe la durée de conservation de l’huile dans le fût. La meilleure huile est celle que vous pouvez acheter immédiatement après avoir été pressée, mais vous ne la trouverez pas dans supermarché. »
Pour faire un bon choix, le prix est assurément à prendre en compte. « Cela en dit long sur la qualité: pour un litre d’huile d’olive, il faut 5 à 15 kilos d’olives, ce qui signifie qu’un olivier peut produire 1 à 3 litres d’huile d’olive. Si vous payez moins de 10 euros pour 250 ml d’huile d’olive, elle ne peut pas être de bonne qualité. La meilleure huile d’olive du monde, l’huile d’olive extra vierge espagnole Reserve Castillo de Canena, coûte 16,95 euros pour 250 ml (en vente chez Oil & Vinaigre.) Cela ne peut pas être comparé à une bouteille de 4 euros du supermarché. Personnellement, je n’achèterais pas d’huile d’olive là-bas. »

Comment la déguster?
« Pour ne pas être dupé par la couleur, dégustez l’huile d’olive dans un verre bleu. Dégustez la pure, le pain n’est pas nécessaire. Mettez le verre d’huile d’olive dans vos mains et prenez ensuite une petite gorgée. Laissez l’huile couler dans votre bouche et votre gorge et gargarisez comme vous le feriez avec du vin. Si vous sentez un chatouillement dans la gorge ou une légère toux après la dégustation, vous avez affaire à une bonne huile d’olive. »

Fraude massive à l’huile italienne
« Les consommateurs sont prêts à payer plus pour l’huile italienne, et c’est ce qui provoque la fraude. Les chiffres officiels le confirment: l’Italie produit environ 462.000 tonnes d’huile par an, mais en exporte 900.000 et en consomme 600.000. Il n’est pas nécessaire d’être mathématicien pour constater que quelque chose ne va pas. Néanmoins, l’Italie n’est pas le plus grand producteur au monde. L’Espagne produit environ 1,5 million de tonnes par an et cela fait 3 ans que la meilleure huile du monde provient de là. »

Les huiles des grandes surfaces au banc d’essai

COLRUYT

Huile d’olive Biologique de Pietro Coricelli Vierge Extra (9.49 € pour 750 ml)

« Tout le monde aime ça »
« L’emballage est déjà beau: bouteille foncée et jolie étiquette. C’est une huile d’olive neutre sans odeur. Son goût est doux mais gras. Cette huile est bonne pour un usage quotidien à la maison: tout le monde l’appréciera. Je l’utiliserais moi-même pour cuire. »

Boni Extra Huile D’Olive Vierge Espagne (5,72 € pour 1 litre)

« Vraiment mauvais »
« La bouteille est de couleur vert foncé, ce qui est bien, mais elle pourrait être encore plus sombre pour assurer un bon stockage. Le goût est malheureusement vraiment mauvais. L’huile a un goût « poussiéreux » car les olives n’ont pas été pressées à temps et le processus d’oxydation a déjà commencé. Vous le sentez aussi: cette huile a l’odeur de la vieille tapenade aux olives noires, elle a aussi un goût un peu métallique et il restait probablement un peu d’huile dans les machines lorsque les presses ont été démarrées. Je ne ferais pas un steak avec, parce que cela gâcherait votre goût aussi. »

Oliveira Da Serra Gourmet 100% Arbequino (6.19 € pour 750 ml)

« Arrière-goût sale »
« Une huile d’olive du Portugal qui a remporté des prix … L’étiquette semble prometteuse, le Portugal devient de plus en plus productif en huile d’olive, mais malheureusement, il s’agit d’un produit rance, l’huile a mauvais goût et a un mauvais arrière-goût. »

Everyday Extra Virgin Oil première pression (4,30 € pour 1 litre)

« C’est de la vieille huile »
« Une bouteille en plastique transparent de 1 litre ne promet rien de bon. Je n’achète jamais ceci: la qualité ne peut absolument pas être garantie dans cet emballage. Vous sentez immédiatement que cette huile n’est pas bonne: elle a l’odeur de l’huile ancienne. Vous ne pouvez pas utiliser cela pour la consommation, pas même pour le chauffage. »

DELHAIZE

Marques de Grinon Arbequina (12,79 € pour 500 ml)

« Rare bonne huile de supermarché »
« Joli et bon emballage, l’huile sent aussi l’herbe fraîchement coupée, ce qui en dit long sur la qualité, et le goût est très délicat: très doux et fruité. C’est une huile qui peut être dégustée par tout le monde, idéale pour agrémenter des salades ou pour préparer des plats pour les enfants. C’est une très bonne huile d’olive du supermarché! »

L’Olio Huile d’Olive Vierge Extra Cecco (7,99 € pour 750 ml)

« Pour les cuissons »
« La bouteille et l’étiquette ont fière allure à première vue, mais la description « mélange d’huiles d’olive de l’Union européenne » m’attire moins, elle ne provient donc certainement pas d’Italie, comme son nom l’indique. l’huile elle-même a peu de goût et n’a pas d’odeur, mais vous pouvez goûter le gras. L’huile n’apportera aucune saveur à vos pâtes, mais vous pouvez l’utiliser pour cuire au four. »

Huile d’Olive Extra Bio obtenue au premier pressage (3,79 € pour 500 ml)

« A consommer dans le mois »
« L’étiquette biologique sur cette bouteille est trompeuse car toute huile d’olive est biologique. La seule différence est que les agriculteurs qui souhaitent utiliser un label biologique doivent payer pour cela, ce qui est absurde, il est donc fou de devoir payer plus. La date de péremption de cette huile indique 2020, mais je la consommerais endéans le mois. Maintenant, elle a toujours bon goût, mais si vous la laissez de côté, le goût se détériorera rapidement. »

Huile d’Olive Extra Vierge Italie (3,25 € pour 250 ml)

« Mauvaise bouteille »
« Malheureusement, cette huile d’olive n’est pas dans une bonne bouteille. Une bouteille transparente n’est vraiment pas un bon choix pour conserver de l’huile d’olive extra vierge. Le goût est bon, mais pas bien équilibré: pas du tout fruité, mais un peu amer. Elle est très forte. »

CARREFOUR

Huile d’olive extra vierge Filippo Berio (5.18 € pour 500 ml)

« Bien emballée »
« Cette huile d’olive est bien emballée dans une bouteille sombre et suffit en termes de contenu. Il n’est pas nécessaire d’acheter des bouteilles de plus de 500 ml, car cel vous prendrait trop de temps pour la consommer et cela vous ferait alors perdre de la qualité. La provenance de cette huile d’olive n’est pas claire. « Union européenne », cela ne veut strictement rien dire et cela se ressent à la dégustation: elle a peu de goût et n’engendre que peu de stimulation dans la gorge. C’est une huile très grasse que vous pouvez utiliser pour cuire. »

Vandemoortele Huile D’Olive Classico (7.49 € pour 750 ml)

« Un goût rance »
« Il ne s’agit pas d’huile d’olive extra vierge, mais d’huile vierge: un mélange d’huile d’olive vierge raffinée et d’huile d’olive vierge, ce qui signifie que l’huile est dépourvue de saveur et de parfum et ensuite mélangée avec un peu de zeste supplémentaire pour lui donner une nouvelle saveur. Je n’achète jamais moi-même de l’huile vierge car elle est de moindre qualité. Cette huile a également un goût rance. Cela est peut-être dû à de mauvaises conditions de stockage: trop de lumière car elle est dans une bouteille transparente, mais aussi de l’air et une durée de stockage trop longue peuvent causer de la rancidité. »

V. S.

  • Les vraies pâtes à la carbonara

    Recettes les plus appréciées

    859

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Roulades d'aubergines à la mozzarella, sauce tomatée

    Recettes les plus appréciées

    472

    • Total

    • 20 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Boulettes de viande farcies à la mozzarella, frites bio à l'huile d'olive

    Recettes les plus appréciées

    403

    • Total

    • 40 mins

    • CUISSON

    • 30 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Une salade dans son bol de parmesan

    Recettes les plus appréciées

    309

    • Total

    • 30 mins

    • CUISSON

    • 4 mins

    • Abordable
    • Facile
  • Croque-monsieur roulé, pesto à la pistache

    Recettes les plus appréciées

    290

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 5 mins

    • Bon marché
    • Facile