Les boissons « light et « zéro » » favorisent… le diabète et l’obésité!

Les boissons « light et « zéro » » favorisent… le diabète et l’obésité!

23 novembre 2018, sur Manger mieux

Contrairement à ce que veulent nous faire croire les marques qui produisent des boissons allégées, elles sont loin d’être meilleures pour la santé. Elles favoriseraient même certaines maladies, voire l’obésité…
Le marketing est redoutable. Entre boissons light et zéro, quelle est la différence? Les marques tendent à nous faire croire que les « zéro » ne contiennent pas la moindre trace de sucre ou d’édulcorant. Rien de plus faux, mais de nombreux consommateurs y croient et se disent qu’elles sont dès lors meilleures pour la santé après les multiples études publiées pour décrier les effets pas si positifs des édulcorants sur la santé.
« La quantité d’édulcorants dans notre alimentation a augmenté massivement ces dernières années sous des formes plus ou moins visibles», expliquait Guy Fagherazzi dans un article par sur le site The Conversation France. Voilà cinq ans, début 2013, Guy Fagherazzi et ses collaborateurs montraient aussi que la probabilité de développer un diabète de type 2 était plus forte avec du soda «light» qu’avec du soda classique. Quatre ans plus tard, ils ont montré que le risque de souffrir d’un tel diabète augmentait avec la consommation d’édulcorants.
Une vaste étude sur les habitudes de consommation a été menée auprès des femmes depuis 1990. En se penchant sur les réponses collectées entre 1993 et 2007, Guy Fagherazzi et son équipe ont d’abord constaté un risque de diabète 60 % plus élevé avec des boissons «light» par rapport à une même quantité de boissons sucrées classiques (1,5 litre/semaine) et aucune augmentation de risque avec des jus de fruits 100 % pur jus, relaie le journal français Le Figaro. En examinant ensuite la consommation de sucrettes en sachet, ils ont noté un risque accru de 83 % chez celles qui y ont recours «toujours ou presque», par rapport aux femmes n’en usant «jamais, ou rarement». Et même de 110 % quand cet usage dure depuis plus de dix ans.
Enfin, il a aussi été prouvé que la consommation de boissons lights créait « des sensations de faim accrues via la stimulation de récepteurs du goût sucré, un dérèglement hormonal affectant le métabolisme du glucose ou encore des changements dans la flore intestinale qui pourraient entraîner une résistance à l’insuline. »
En résumé, les boissons allégées, qu’elles soient « light » ou « zéro » sont à éviter autant que les sodas sucrés.

V. S.

  • Les vraies pâtes à la carbonara

    Recettes les plus appréciées

    745

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Roulades d'aubergines à la mozzarella, sauce tomatée

    Recettes les plus appréciées

    426

    • Total

    • 20 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Boulettes de viande farcies à la mozzarella, frites bio à l'huile d'olive

    Recettes les plus appréciées

    368

    • Total

    • 40 mins

    • CUISSON

    • 30 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Une salade dans son bol de parmesan

    Recettes les plus appréciées

    272

    • Total

    • 30 mins

    • CUISSON

    • 4 mins

    • Abordable
    • Facile
  • Croque-monsieur roulé, pesto à la pistache

    Recettes les plus appréciées

    261

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 5 mins

    • Bon marché
    • Facile