Découvrez le sel liquide… meilleur pour la santé!

Découvrez le sel liquide… meilleur pour la santé!

20 octobre 2018, sur Manger mieux

C’est une problématique de taille, à laquelle se sont attaqués ces deux jeunes entrepreneurs belges. Un formidable enjeu de santé publique. Contribuer à la diminution de la consommation de sel (ou plus exactement de sodium) dans l’alimentation est en effet le défi que se sont lancé Antoine Woitrin et Arnold Herinckx, tous deux bien décidés à faire de Posidonia – un sel liquide pauvre en sodium – une alternative incontournable. Tôt (de préférence) ou tard.
L’histoire a commencé en 2011 par une rencontre, celle d’Antoine Woitrin, aujourd’hui âgé de 34 ans, et David Calzada, espagnol, qui créa en 2008 la société Salines de Formentera.
Un petit coin de paradis, lové au sud d’Ibiza dans les îles Baléares. Ses salines, qui existent depuis l’époque phénicienne, il y a plus de 2 600 ans, hébergent le plus grand lac salé marin d’Europe, alimenté par une eau de mer naturellement filtrée et oxygénée par une gigantesque prairie sous-marine (plus de 8 km) de posidonies océaniques (Posidonia Oceanica). En l’occurrence une espèce de plante aquatique fort précieuse puisque c’est précisément elle qui fait la photosynthèse, produit l’oxygène et filtre l’eau de mer, permettant ainsi de réduire, de manière naturelle, la teneur en sodium de cette eau de mer qui alimente la lagune au milieu de l’île.
C’est donc là que cet Espagnol a découvert “presque par hasard” les propriétés du sel liquide de Formentera  : non seulement un goût “très harmonieux, comparable aux autres sels marins de qualité”, mais aussi, et peut-être surtout, une faible teneur en sodium. Des tests en laboratoire vont en effet révéler que ce fameux sel liquide ne contient que 8  % de sodium – contre 40  % dans un sel classique –, ce qui en fait un ingrédient particulièrement intéressant pour la santé, alors que la consommation excessive de sel dans l’alimentation reste un réel problème sanitaire.
On sait en effet que l’excès de sel contribue à augmenter la tension artérielle et le risque de maladies cardiovasculaires, mais aussi l’ostéoporose voire certains cancers. Pas étonnant donc que la baisse de l’apport en sel ait été identifiée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme l’une des mesures ayant le meilleur rapport coût/efficacité que les pays peuvent prendre pour améliorer la situation sanitaire à l’échelle de leurs populations.
Un ingrédient omniprésent
Si le sodium se trouve à l’état naturel dans divers aliments, comme le lait, la viande et les crustacés, il peut être rajouté lors de la préparation (sel en grains, cubes de bouillon) ou à table (salière, sauce soja…) et plus encore incorporé par l’industrie agro-alimentaire dans de nombreux produits transformés. On estime que 80  % du sel consommé provient de la nourriture industrielle, qu’il s’agisse de plats préparés, charcuteries, fromages, biscuits, pains, produits céréaliers transformés…

Certes, ces dernières décennies, des campagnes de prévention ont attiré l’attention sur le problème et l’industrie a été sommée de reformuler ses recettes afin de réduire la teneur en sel de ses produits. Mais si des efforts ont clairement été consentis dans une série d’entre eux, il reste encore beaucoup à faire. Et c’est bien là l’objectif que se sont fixé les jeunes entrepreneurs belges.
Sachant que le pain reste l’un des principaux aliments pourvoyeurs de sel dans notre alimentation quotidienne (env. 30  %), ils ont assez logiquement commencé à s’attaquer à ce marché qu’ils ont déjà conquis en partie puisque tant les chaînes Delhaize (depuis 2016) que Carrefour, notamment, préparent la majorité de leurs pains avec le sel Posidonia.
“Nous arrivons à diminuer d’au moins 25  % le taux de sel sans changer le goût ou la qualité du produit, nous assure Antoine Woitrin. Notre produit est 100  % naturel et certifié éco-garantie. Outre le pain, le sel Posidonia se trouve déjà dans des pizzas, quiches, lasagnes… Nous allons commencer les tests sur les charcuteries, fromages, plats préparés, soupes, pâtes… C’est un produit idéal pour assaisonner les salades, parce qu’il se répartit en trois ou quatre sprays plus facilement que les grains de sel, mais la cristallisation pose encore problème au niveau du conditionnement. Finalement, on peut dire que ce sel liquide convient à presque tous les plats, à part les frites… qu’il risque de ramollir  !
L. D.

  • Les vraies pâtes à la carbonara

    Recettes les plus appréciées

    743

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Roulades d'aubergines à la mozzarella, sauce tomatée

    Recettes les plus appréciées

    425

    • Total

    • 20 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Boulettes de viande farcies à la mozzarella, frites bio à l'huile d'olive

    Recettes les plus appréciées

    368

    • Total

    • 40 mins

    • CUISSON

    • 30 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Une salade dans son bol de parmesan

    Recettes les plus appréciées

    272

    • Total

    • 30 mins

    • CUISSON

    • 4 mins

    • Abordable
    • Facile
  • Croque-monsieur roulé, pesto à la pistache

    Recettes les plus appréciées

    260

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 5 mins

    • Bon marché
    • Facile