Ces astuces qui marchent (ou pas) pour faire manger des légumes aux enfants

Ces astuces qui marchent (ou pas) pour faire manger des légumes aux enfants

19 mai 2018, sur Manger mieux

Les enfants n’aiment pas les légumes: mythe ou réalité? Toujours est-il qu’il n’est pas facile de leur en faire manger.

Alors que Delhaize vient de lancer une toute nouvelle action, les légumes magiques, pour rendre leur consommation plus ludique auprès des enfants, voici un petit tour des astuces utilisées généralement par les parents… mais qui portent rarement leurs fruits.

Cacher les légumes dans d’autres aliments
Certes, on a l’impression que ça aide. Ouf, le petit a mangé sa purée et il ne s’est pas rendu compte qu’il y avait des brocolis dedans. Sur le coup, c’est peut-être bien, il a mangé sa dose de légumes, mais dans les faits, cela ne change rien. Ce n’est pas de cette manière qu’il s’habituera au goût et qu’il en mangera.

La punition
« Tu ne sortiras pas de table tant que ton assiette n’est pas vide! » Un grand classique, là non plus pas très efficace. Au contraire, cela peut mener à des blocages irréversibles, voire des troubles du comportement.

La menace
Autre méthode basée sur l’autorité: faire croire à l’enfant que s’il ne mange pas bien, il sera obèse plus tard. Agir de la sorte avec des enfants de moins de 8 ans, cela ne sert strictement à rien. Jusqu’à cette âge-là, l’enfant se contente de répéter ce qu’il entend, mais il ne retient pas les conséquences que ce discours pourrait avoir.

Le jeu
C’est finalement la façon la plus efficace d’éduquer l’enfant à une alimentation saine. L’emmener faire les courses pour qu’il puisse choisir lui-même les aliments qu’il veut voir dans son assiette, mais aussi le faire participer à la cuisine. Intégrer alors un aliment qu’il n’aime pas trop ou dit ne pas aimer, en lui montrant que ce n’est qu’une partie du repas. Le fait de cuisiner lui-même est une sorte de gratification et de satisfaction: « si c’est moi qui l’ai fait, ça doit être bon! »

Montrer l’exemple
Rien ne sert de dire à l’enfant qu’il doit manger des légumes (qu’il n’aime pas) si vous ne montrez pas l’exemple. Mangez donc la même chose que lui, et si possible en même temps que lui. Les repas en famille, avec la même assiette pour tout le monde, c’est nettement plus efficace que d’essayer de faire avaler le repas à l’enfant seul face à des aliments qu’il appréhende.

Enfin, un dernier conseil: ce n’est pas parce que votre enfant de 5 ans ne mange pas très varié qu’il faut vous inquiéter. Après tout, à 5 ans, vous aussi, il y a un tas de choses que vous refusiez de manger et qui sont, peut-être, aujourd’hui parmi vos plats favoris…

V. S.

  • Les vraies pâtes à la carbonara

    Recettes les plus appréciées

    360

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Boulettes de viande farcies à la mozzarella, frites bio à l'huile d'olive

    Recettes les plus appréciées

    215

    • Total

    • 40 mins

    • CUISSON

    • 30 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Roulades d'aubergines à la mozzarella, sauce tomatée

    Recettes les plus appréciées

    211

    • Total

    • 20 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Croque-monsieur roulé, pesto à la pistache

    Recettes les plus appréciées

    149

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 5 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Une salade dans son bol de parmesan

    Recettes les plus appréciées

    146

    • Total

    • 30 mins

    • CUISSON

    • 4 mins

    • Abordable
    • Facile