E171, l’additif dangereux interdit en France… pas en Belgique!

E171, l’additif dangereux interdit en France… pas en Belgique!

21 mai 2018, sur Manger mieux

Ce colorant, présent dans les bonbons, les plats préparés et même des médicaments est toxique… et en plus il ne sert à rien

Derrière le E171 se cache en vérité le dioxyde de titane. Dit comme ça, on ne voit pas trop le rapport avec l’alimentation. Et pourtant, ce colorant est l’un des plus utilisés dans l’industrie agroalimentaire. Une récente étude sur des rats de l’Institut national de la recherche agronomique français a montré que cet additif était non seulement dangereux pour le système immunitaire, mais aussi possiblement cancérogène. Et pourtant, cet additif ne sert à rien. Dépourvu de la moindre vertu nutritive, il n’améliore pas non plus la conservation des aliments. Tout au plus permet-il de modifier les couleurs ou d’ajouter un peu de blanc.

On en trouve dans la majorité des plats préparés, mais aussi dans les sucreries dont raffolent les enfants. A tel point que c’est un fameux défi pour les confiseurs et les industriels de l’agroalimentaire d’y renoncer. De grandes marques comme Lutti ou Carambar ont déjà pris les devants et modifié certaines recettes. De même, les fameuses têtes brûlées n’en contiennent plus depuis décembre 2017, même si ces bonbons sont à consommer avec la plus grande modération en raison de leur caractère particulièrement acide.

De manière générale, le E171 devrait avoir complètement disparu des produits commercialisés en France d’ici la fin de l’année. Et nos voisins ont d’ores et déjà saisi la Commission européenne afin de demander aussi des mesures à ce niveau, dès lors que le dioxyde de titane est susceptible de constituer un risque sérieux pour la santé humaine.

En Belgique, le E171 figure toujours sur la liste des additifs autorisés, mais certains distributeurs ont pris les devants, comme Carrefour qui a demandé à ses partenaires de ne plus y avoir recours depuis un peu plus d’un an. De manière générale, tous essaient de bannir les fameux « E » suivis de trois chiffres, fort peu appréciés des consommateurs.

Le pire, c’est que, malgré l’obligation européenne de faire mention de tous les additifs sur les étiquettes, de nombreux industriels s’en moquent allègrement, comme l’avait révélé une enquête de 60 Millions de consommateurs, pas plus tard qu’il y a 6 mois…

Du côté de la Fevia, on entend cependant répondre aux accusations venant de France.
« Pour l’industrie alimentaire, la sécurité alimentaire constitue une priorité absolue. C’est pourquoi les producteurs alimentaires belges n’utilisent que des additifs dont la sécurité est certifiée par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Cela vaut également pour la forme de dioxyde de titane (TiO2/E171) approuvée pour l’alimentation, un colorant validé par l’Europe pour utilisation dans les denrées alimentaires et qui a fait l’objet d’une réévaluation positive en septembre 2016. »
La Fevia ajoute que le dioxyde de titaneE se rencontre dans la nature sous la forme d’élément minéral et est utilisé dans de différentes applications, telles que les denrées alimentaires, le dentifrice ou encore les médicaments. « L’industrie alimentaire utilise une forme spécifique du pigment comme agent blanchissant dans certains produits alimentaires. Il s’agit dans ce cas de l’additif E171 approuvé par l’EFSA. Le dioxyde de titane utilisé en tant que pigment est également appelé blanc de titane. Les producteurs de bonbons et de chewing-gums l’utilisent par exemple comme couche de fond sous la couche de couleur des bonbons et dans le chewing-gum. Cette forme figure toujours sur la liste d’ingrédients de l’étiquette des denrées alimentaires. »
Et l’industrie alimentaire se veut rassurante également sur la forme de dioxyde de titane qu’elle utilise. « Le dioxyde de titane sous sa forme nano n’est pas utilisé dans l’industrie alimentaire. Ce dernier est non seulement interdit par la loi, il réduirait également à néant l’agent blanchissant. Afin d’obtenir la couleur blanche souhaitée par les entreprises alimentaires, l’utilisation des « nanomatériaux manufacturés intentionnellement » du dioxyde de titane ne sont pas efficaces. »
Enfin, « dans son évaluation sur E171 de 2016, l’EFSA a tenu compte de la taille des particules et a confirmé son statut d’additif sans danger pour les denrées alimentaires. Afin de davantage répondre aux récentes préoccupations, l’EFSA suit de près le niveau de sécurité de E171 et prévoit également des analyses supplémentaires, et plus particulièrement l’analyse d’une méthode scientifique standardisée qui permet de mesurer la présence de nanoparticules. La France a entre-temps pris l’initiative de ne pas attendre l’opinion et les recherches de l’EFSA et de proposer une législation supplémentaire en vue de limiter le dioxyde de titane. »
Quant à savoir pourquoi certaines producteurs ont décidé de bannir le E171 de leurs aliments, la Fevia argue qu’il ne s’agit pas d’une mesure préventive, mais bien d’une réponse apportée aux consommateurs qui sont de plus en plus attentifs aux étiquettes de leurs denrées et ne souhaitent plus d’additifs, qu’il s’agisse du E171 ou d’autres. Pour Fevia et ses membres, l’opinion de l’EFSA reste cependant la référence pour l’utilisation ou la non-utilisation de l’additif.

V. S.

  • Les vraies pâtes à la carbonara

    Recettes les plus appréciées

    491

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Roulades d'aubergines à la mozzarella, sauce tomatée

    Recettes les plus appréciées

    296

    • Total

    • 20 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Boulettes de viande farcies à la mozzarella, frites bio à l'huile d'olive

    Recettes les plus appréciées

    280

    • Total

    • 40 mins

    • CUISSON

    • 30 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Une salade dans son bol de parmesan

    Recettes les plus appréciées

    188

    • Total

    • 30 mins

    • CUISSON

    • 4 mins

    • Abordable
    • Facile
  • Croque-monsieur roulé, pesto à la pistache

    Recettes les plus appréciées

    184

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 5 mins

    • Bon marché
    • Facile