Ningxia, le cœur du vignoble chinois

Ningxia, le cœur du vignoble chinois

1 mars 2018, sur La Cave

Il faut s’attendre dans l’avenir à ce que nos enfants boivent du vin chinois

Dans le monde du vin, la Chine évoque ces riches investisseurs qui rachètent les prestigieuses propriétés dans le Bordelais, ou les alléchantes perspectives commerciales que représente cet immense marché de nouveaux consommateurs.

Ce dont on parle moins et qui est pourtant le phénomène le plus important, c’est l’expansion du vignoble chinois. Avec près de 850.000 hectares de vigne, l’empire du milieu se profile comme un des trois acteurs majeurs, après l’Espagne et la France. Sa production connaît un développement qualitatif et quantitatif exponentiel.
S’il y a une quinzaine d’années, l’industrie viticole chinoise était anecdotique, il faut s’attendre dans l’avenir à ce que nos enfants boivent du vin chinois.

Si c’est cher, c’est bon
Il ne faut pas voir la viticulture chinoise comme un grand vignoble, mais plutôt comme différentes régions qui rivalisent entre elles avec l’ambition de produire de grands vins capables d’égaler et même supplanter les grands
Crus de Bordeaux.

C’est souvent une question de prestige pour ces investisseurs qui mettent en pratique l’adage qui dit que ce qui est bon est cher, et n’hésitent donc pas à vendre leurs précieuses bouteilles à plus de 100€.
Si la qualité des vins n’atteint pas encore celle des prestigieux crus bordelais, elle pourrait un jour y arriver, grâce notamment aux conseils d’œnologues français.
Les 85 médailles obtenues par les vins chinois lors du dernier Concours Mondial de Bruxelles (CMB) sont les preuves objectives de la montée en puissance de la Chine.
Pour mieux comprendre, nous avons visité dans la province de Ningxia, le domaine Ho-Fan Soul, médaillé au dernier CMB.

La province de Ningxia
Située au nord-est de la Chine, la région autonome de Ningxia est majoritairement peuplée par des musulmans. Avec d’autres provinces comme Xinjiang ou Guangdong, c’est l’une des zones émergentes de production de vin en Chine qui pourrait dans un proche futur revendiquer sa place parmi les terroirs réputés du monde.
Cette région désertique située à la frontière de la Mongolie intérieure ne comptait il y a peu, que des exploitations minières et des centrales électriques.
À une altitude de 1.000 mètres, le vignoble de Ningxia qui s’étend au pied de la chaîne montagneuse Helan, a pris racine grâce à un programme d’irrigation qui puise son eau dans le Fleuve Jaune.
Sur 35.000 ha., plus de 150 châteaux viticoles, à l’architecture ostentatoire un peu kitsch, ont éclos dans cette plaine aride. Ce nouvel eldorado n’attire pas que des riches entrepreneurs chinois ayant fait fortune dans la pétrochimie, le charbon ou la construction, mais aussi des groupes prestigieux et reconnus dans le secteur du vin et du luxe, comme LVMH et Pernod-Ricard.

Domaine Ho-Fan Soul
Monsieur Cheng, propriétaire du domaine de Ho-Fan Soul nous reçoit dans son bureau aménagé dans un bâtiment préfabriqué, et la conversation s’initie autour du traditionnel service du thé.
Sur les 7.000 ha. de plantation planifiée, à ce jour 1.500 hectares produisent 4 millions de bouteilles. Conseillé par Stéphane Toutoundji, un prestigieux œnologue bordelais, on comprend vite que le maître des lieux, jovial mais déterminé, a le caractère assez bien trempé pour mener à bien ce projet pharaonique qui a déjà coûté près de 500 millions d’euros. Des dizaines de kilomètres de larges routes cimentées ont été construites pour quadriller les parcelles de vigne. De gigantesques réserves d’eau ponctuent le paysage vierge.

Au bout de la propriété, on aperçoit l’impressionnant massif montagneux de Helan qui forme la frontière avec la Mongolie intérieure d’où émergent les vestiges de la muraille de Chine. Le vignoble est certifié organic. Cheng nous avoue qu’il n’a pas beaucoup de mérite car il fait si sec qu’il ne subit pas la pression de maladies ni d’insectes. Il ne traite avec de la bouillie bordelaise qu’à la floraison ou après la pluie. Si les principaux cépages plantés sont internationaux, comme le Cabernet sauvignon ou le Chardonnay, le Marselan, un croisement entre le Cabernet sauvignon et le Grenache, semble mieux adapté aux conditions locales. Il produit un vin de caractère, sur le fruit, très complexe et assez épicé.
À l’aveugle, on pourrait les situer dans le bordelais.
B. H.

  • Les vraies pâtes à la carbonara

    Recettes les plus appréciées

    605

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Roulades d'aubergines à la mozzarella, sauce tomatée

    Recettes les plus appréciées

    354

    • Total

    • 20 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Boulettes de viande farcies à la mozzarella, frites bio à l'huile d'olive

    Recettes les plus appréciées

    318

    • Total

    • 40 mins

    • CUISSON

    • 30 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Une salade dans son bol de parmesan

    Recettes les plus appréciées

    222

    • Total

    • 30 mins

    • CUISSON

    • 4 mins

    • Abordable
    • Facile
  • Croque-monsieur roulé, pesto à la pistache

    Recettes les plus appréciées

    220

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 5 mins

    • Bon marché
    • Facile