En visite à la Cité du Champagne

En visite à la Cité du Champagne

31 janvier 2018, sur La Cave

Au début du XXe siècle, en Champagne, le métier n’était pas structuré comme aujourd’hui. Nombreux étaient alors les ouvriers et artisans qui possédaient une parcelle de vigne et qui vendaient leurs raisins aux négociants et courtiers locaux pour compléter leurs fins de mois.
Suite à plusieurs années de très mauvaise récolte et pour avoir de meilleurs prix, ces marchands ont préféré acheter leurs vins dans d’autres régions pour les transformer en champagne. Forcément en colère, près de 10.000 Champenois manifestent en 1911 à Epernay. À quelques kilomètres, à Aÿ, 4.000 viticulteurs mettent même le feu aux grands entrepôts de l’époque.
Connu sous le nom de révolte des vignerons, cet épisode va avoir deux conséquences essentielles : la protection du vin originaire de la Champagne viticole dès février 1911 et, après la Première Guerre mondiale, l’émergence des coopératives viti-vinicoles.
En septembre 1921 se crée la Coopérative générale des Vignerons de la Champagne délimitée, Cogevi en abrégé, premier organisme du genre dans la région.
Sous la direction – un paradoxe – d’un ancien négociant, Raoul Collet, la Cogevi va lancer la marque Champagne Collet en 1928 et connaître un succès toujours actuel.
Reconnecter avec la nature
Aujourd’hui, la coopérative compte 800 adhérents qui exploitent 800 hectares et permettent de produire 500.000 bouteilles par an, écoulées dans le circuit de la restauration et des cavistes.
En 2014-2016, soucieuse de valoriser son histoire et le travail de ses membres, la Cogevi décide d’aménager la Cité du Champagne au-dessus de ses caves. “Il s’agissait pour nous, déclare son directeur Arthur Carpentier, de mettre en valeur la dimension artisanale du champagne, à l’origine de la réputation de qualité et de prestige qui fait du champagne un vin mondialement reconnu. Pas de grandes marques sans histoire, travail, talents et passions : c’est ce que nous incarnons et que nous voulons présenter aux visiteurs de la Cité.”

Plongée dans l’histoire
Les visites sont toujours accompagnées et varient selon le nombre ou les centres d’intérêt des visiteurs mais sont surtout historiques, même si elles se terminent par une dégustation.
Le promeneur passera dès lors par l’ancienne maison Bisinger, la Villa Collet, le Musée des Métiers du Champagne, les caves de la coopérative et même une balade dans les vignes adjacentes.
Dans chaque lieu, de nombreux documents historiques, avec de très belles photos, sont mis en valeur et souvent dans un décor relatif à l’époque présentée.
Un formidable outil culturel agrémenté d’expositions thématiques, comme celle consacrée jusque mars, à Champagne et Guerres, un regard transversal sur les conflits mondiaux qui ont meurtri la Marne. Une étape à ajouter donc à votre exploration du vignoble champenois, à trois heures en voiture de Bruxelles.
Marc Vanel

  • Les vraies pâtes à la carbonara

    Recettes les plus appréciées

    797

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Roulades d'aubergines à la mozzarella, sauce tomatée

    Recettes les plus appréciées

    452

    • Total

    • 20 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Boulettes de viande farcies à la mozzarella, frites bio à l'huile d'olive

    Recettes les plus appréciées

    385

    • Total

    • 40 mins

    • CUISSON

    • 30 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Une salade dans son bol de parmesan

    Recettes les plus appréciées

    295

    • Total

    • 30 mins

    • CUISSON

    • 4 mins

    • Abordable
    • Facile
  • Croque-monsieur roulé, pesto à la pistache

    Recettes les plus appréciées

    279

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 5 mins

    • Bon marché
    • Facile