« Objectif: zéro déchet plastique »

« Objectif: zéro déchet plastique »

24 avril 2018, sur En bref

Depuis son arrivée il y a sept ans, Sodstream a séduit les Belges par son côté pratique mais aussi son impact écologique
Quelle planète va-t-on léguer aux futures générations ? Bien au-delà d’un concept politique un peu vague, l’écologie n’est pas une obsession intellectuelle mais une nécessité vitale. Dans sa consommation quotidienne, le Belge produit un nombre incalculable de déchets dont une partie n’est pas forcément recyclable. Si la matière plastique fut en son temps une invention révolutionnaire, aujourd’hui, elle s’est muée en un poison pour notre planète.
Prenons un bien de consommation courante et même pluri-quotidienne : l’eau plate ou pétillante. Par facilité, nous allons tous acheter des packs de six bouteilles au supermarché, nous les entreposons avant de les consommer. Tous pas totalement. En effet, selon une étude de GFK, une famille belge sur dix utilise désormais le système Sodastream. Soit 17 %. Ce qui réjouit évidemment son General Manager Johan Schepers en place pour le Benelux depuis mai 2016.
« En 2017, notre chiffre d’affaires dans le Benelux a progressé de 22 % tandis que la vente des appareils à eau gazeuse a grimpé de 35 %/. Sodastream est un vrai succès parce que les consommateurs ont changé d’optique. C’est eux qui ont décidé de modifier leur manière de boire de l’eau pétillante. Comme nous le disons depuis notre arrivée il y a sept ans, c’est idiot de boire une bouteille d’eau dont l’emballage doit être directement jeté à la poubelle après usage. Cette révolution dans les mentalités, nous la pressentions. Elle est là. »
D’autant que le recyclage du plastique compte bonbon et que des solutions alternatives existent. Et que les consommateurs, outre l’évident apport à la qualité de l’environnement, ne sont pas lésés sur le goût.
« L’eau du robinet en Belgique est de très bonne qualité, renchérit Johan Schepers. Notre système permet de gazéifier l’eau en y ajoutant si vous le souhaitez un goût mais sans sucre. Nous avons calculé qu’une famille Sodastream (il faut quand même compter un investissement entre 50 et 120 euros selon la machine achetée) économise 2.000 bouteilles en plastique par an ! Les familles nous donnent deux critères pour leur choix. Un. La facilité. Fini de se déplacer aux supermarchés pour aller acheter des packs de bouteilles en plastique. Deux. Le prix. Notre eau coûte 20 centimes de moins au litre. Une sérieuse économie sur le long terme. »
Ne soyons pas naïfs, les marques traditionnelles comme Spadel, Coca, Danone ou Nestlé ne voient pas cette mise sur orbite d’un bon oeil. Elles ont même intenté un procès qu’elles ont perdu mais Johan Schepers est beau joueur.
« Nous utilisons encore actuellement des bouteilles en plastique mais nous voulons à terme soit n’utiliser que du verre soit des bouteilles 100 % recyclables.Nous sommes animés par un objectif : zéro déchet plastique. Je ne suis pas en guerre contre les grandes marques. Je leur demande même d’investir dans des denrées recyclables afin de répondre aux besoins réels des consommateurs. »
J.-M.Ghéraille

  • Les vraies pâtes à la carbonara

    Recettes les plus appréciées

    756

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Roulades d'aubergines à la mozzarella, sauce tomatée

    Recettes les plus appréciées

    430

    • Total

    • 20 mins

    • CUISSON

    • 10 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Boulettes de viande farcies à la mozzarella, frites bio à l'huile d'olive

    Recettes les plus appréciées

    371

    • Total

    • 40 mins

    • CUISSON

    • 30 mins

    • Bon marché
    • Facile
  • Une salade dans son bol de parmesan

    Recettes les plus appréciées

    276

    • Total

    • 30 mins

    • CUISSON

    • 4 mins

    • Abordable
    • Facile
  • Croque-monsieur roulé, pesto à la pistache

    Recettes les plus appréciées

    264

    • Total

    • 15 mins

    • CUISSON

    • 5 mins

    • Bon marché
    • Facile